Née à Nantes, en France, d’un père antillais et d’une mère bretonne, Dana Luciano a partagé sa vie entre Nantes, Paris, Dakar et Nairobi. Bercée par les musiques traditionnelles cubaines que son père affectionne particulièrement, elle découvre, à 10 ans, la musique classique et tombe sous le charme de Chopin et Mozart. Son enfance reste marquée par ces émotions musicales loin des musiques de son époque, et c’est tout naturellement qu’elle se tourne vers la pratique du piano. A 12 ans, elle compose ses premières pièces personnelles qu’elle accompagne de sa voix avec l’ingénuité de son âge. La passion du chant naît ainsi dans le cœur de cette jeune fille qui s’amuse alors à imiter Tina Turner, Aretha Franklin, Diana Ross… consciente de la force de son métissage, et surtout de son appartenance profonde à la culture afro-américaine. De découvertes musicales en découvertes musicales, rythmées par des rencontres majeures, elle se passionne dès lors pour le Jazz dans toute sa diversité. A 20 ans, Dana quitte sa ville natale pour s’installer à Dakar où elle rencontre Youssou N’Dour. Plus tard, installée à Paris, elle collabore avec Michèle Hendricks, Christiane Legrand, Sara Lazarus, Giovanni Mirabassi… Leur point commun ? C’est l’amour du jazz, de cette musique qui se doit d’être simple avant d’être complexe, de ce son qui puise ses racines dans les voix de Billie Holiday, Ella Fitzgerald ou dans la musique de Duke Ellington. On la retrouve alors sur les scènes et dans les festivals tels Le Trianon, Le Sunset Jazz Club, Jazz en Baie, les Rendez-Vous de l’Erdre ou lePrintemps de Bourges, l’amenant à une reconnaissance qui lui offrira notamment la première partie de Benny Golson, Eric Légnini/Hugh Coltman… Avec “Lovin’ Jazz” premier opus sorti en 2012 et accueilli chaleureusement par le public et les professionnels, «Dana Luciano se positionne définitivement comme une vraie révélation dans le petit monde du jazz vocal hexagonal» (Armand Meignan/Rendez-Vous de l’Erdre). Dana Luciano entre reprises de standards de blues, de jazz, de gospel, de soul et compositions personnelles, c’est une voix chaude, sincère et puissante qui a su s’imposer au fil des années en tant qu’interprète et vocaliste incontournable.

…voix grave et chaude, superbement cuivrée,…drive naturel et mise en place impeccable… Pascal Anquetil – Jazz Magazine

Crédit photo Angèle Etoundi Essamba / https://www.essamba-art.com/

BOOKING

Laurent LEPAROUX
DEKALAGE
laurent@dekalage.com
Tél. +33 6 88 96 48 75

Contactez-nous